32 : le chevalvapeur

Maurice Cuvillier met en scène dans les aventures de Perlin et Pinpin chez le Professeur DURADAR (album n°101) un cheval-vapeur prénommé Dynamo qui s’alimente avec de la paille de fer et boit de l’essence. Nos deux nains s’en emparent malgré l’interdiction de son créateur et partent se promener. Dynamo échappe à leur contrôle, se débarrasse de leur ami Chou-Chou avec un jet de gaz d’essence, galope de plus en plus vite, franchit un précipice grâce à des ressorts dans ses sabots, voit son moteur chauffer et finit par exploser.
Une première version de cette histoire est parue dans la revue CRI-CRI n°924 du 11 juin 1936 (pages 1 et 2). Le cheval-vapeur inventé par M. TEUFTEUF n’a pas de nom, se contente de boire de l’essence, mais possède d’autres possibilités que le pauvre Dynamo : il sait nager, voler, monter des pentes, sauter des précipices, skier, chasser le gibier, servir de cuisinière, rouler dans le désert. Son inventeur ne lui reconnaît qu’un défaut : il est ombrageux et lâche un jet de gaz nauséabond d’essence sur ceux qui l’approchent de trop près avant de les expédier au loin d’une ruade. La fin de la présentation se conclut sur son usage en tant que poêle l’hiver venu.
On voit comment Cuvillier a réintroduit ce cheval-vapeur paré de plein de qualités au départ pour en faire une invention que Perlin et Pinpin, irrespectueux de la consigne donnée, vont conduire à sa perte, incapables qu’ils sont de le maîtriser.
Petite leçon au passage de Cuvillier sur l’usage de la science (ou de la technologie) lorsqu’on ne possède pas le savoir nécessaire ?