Tous journalistes ! illustré par Cuvillier

J’avais raté sur Ebay ce petit livre illustré par Cuvillier ( voir ici : Livre d'enfant illustré par Cuvillier). Grâce à arsen33 qui m’a signalé un autre exemplaire sur Priceminister, j’ai pu en faire l’acquisition à un prix bien moins élevé.
Cette publication du groupe Fleurus comporte 50 pages avec des illustrations réalisées par Cuvillier. En dehors de la couverture et de la 1ère page, celles-ci sont de petite taille. Presque toutes sont signées. J’ai compté en tout 21 dessins de Cuvillier dans les pages de ce petit livre.
La brochure qui vise à favoriser la création de journaux dans le contexte de la seconde guerre mondiale où beaucoup de publications furent interdites ne comporte pas de date. Le vendeur parle de l’année 1950, mais ce pourrait être plus ancien. Je mets le préambule pour en juger.

Suite…

Suite…

Suite et Fin.

Content de voir que vous avez bien reçu ce livre. Price Minister n’est pas toujours très fiable mais il arrive que l’on trouve des choses à des prix très corrects de temps en temps.

A mon avis à la lecture du préambule, je pense que l’on doit être juste après la fin de la zone libre et de l’interdiction des belles histoires de vaillances et de sourire et vaillance. Je ne vois pas pourquoi un tel texte en 1950. Il y a bien eu une censure sur les journaux destinés à la jeunesse mais entre temps Cœurs Vaillants avait reparu donc 1950 ne me semble pas cohérent.
Il semble que de nombreuses publications entre 1940 et 1945 n’ont pas de date d’impression, cela sans doute pour rendre flou la date de publication et compliquer la tâche de censeurs.

Effectivement, je pense comme vous que ce petit livre a dû sortir entre 1944 et 1946; année où le groupe Fleurus a obtenu le droit de faire reparaître Coeurs Vaillants (19 mai 1946) et Ames Vaillantes (29 septembre 1946). Pendant cette période, seuls les 4 “Messages aux Coeurs Vaillants” de 1945 et l’ensemble des albums “alphabétiques” ont maintenu une continuité d’édition. Mais l’audience devait être faible, d’où l’appel à la créativité des lecteurs pour faire exister des journaux locaux.
Merci encore de m’avoir indiqué l’existence de cet exemplaire très intéressant et dont l’existence était inconnue.

Une image parle “d’aller chercher des champignons” et dit “Maman sera contente d’avoir de la nourriture sans tickets de rationnement”: d’après Wikipédia, les tickets en question ont perduré après la guerre, même jusqu’en 1949 pour le pain… Il y aurait peut-être moyen de chercher une plus grande précision, qui permettrait d’avoir une meilleure idée sur la date ???

C’est vrai que la période où le ravitaillement a été rationné a duré bien au delà de la fin de la guerre. Mais, du coup, cela couvre un grand nombre d’année pendant lesquelles les tickets de rationnement ont fonctionné (de 1941à 1949). Difficile de trouver des repères sur cette base.

J’ai d’ailleurs retrouvé le carnet de ravitaillement de mes parents où ceux-ci pouvaient stocker dans des pochettes les différentes cartes et les coupons pour s’approvisionner (Pain, Matières grasses et Fromage, Divers, Charbon et savon). En pratique, il fallait disposer, à la fois, des cartes d’alimentation spécifiques (par exemple pour le sucre, le charbon, les vêtements,la viande, etc…) ET des coupons correspondants qui étaient émis pour une période déterminée.

En faisant d’autres recherches, je suis arrivé à la conclusion que cette brochure « Tous Journalistes » était bien de 1945, voire de 1944. Voici comment :

Parmi mes acquisitions, j’ai dépouillé une brochure de la collection VITALIS. Il s’agit de la n°19 qui s’intitule « Entraîneurs. Manuel pour les Dirigeants de la légion des Entraîneurs ». Elle comporte plusieurs chapitres thématiques dont le dernier s’appelle « Activités ». Celui-ci comprend 5 subdivisions. La 5ème 'Pour bricoler" indique différents ouvrages recommandés. A la page 166, on trouve 3 suggestions pour la décoration des locaux. Parmi celles-ci : « Tous Journalistes », éd. C.V.-A.V.

Donc cette brochure n°19 de la collection Vitalis est postérieure à la publication de « Tous Journalistes ».

Problème: cette brochure n°19 n’a pas de date.

Heureusement, dans le livre de Vincent FEROLDI : La force des enfants, Les éditions ouvrières, Paris, 1987 que Jean-Michel nous a signalé, je me suis souvenu d’un passage où une brochure de la collection Vitalis (la n°21) est référée à une polémique datant des années 1945 et 1946. Voici l’extrait pages 186 et 187 :
Le bien-fondé de ces craintes va se vérifier au grand jour à travers une bien regrettable polémique qui dura plusieurs mois en 1945 et 1946. Face à la direction du Mouvement, on trouve les Scouts de France et un père dominicain, le révérend père de Paillerets, adjoint à l’aumônier général des Scouts de France. L’objet du délit ? La publication, dans la collection Vitalis (n°21), d’une brochure, « Quelles différences y-a-t-il ? », au moment même où les instances des mouvements Scouts de France et Coeurs Vaillants-Ames Vaillantes étudient la possibilité d’accords de collaboration.

Si l’on s’appuie sur ces données, il est légitime de dater « Tous Journalistes » de 1944 (juste après la Libération) ou au début de 1945 pour que son existence soit mentionnée dans le n°19 (lui-même précédant le n°21 de 1945 ou de 1946).

Texte
page 186 (extrait)

Texte
page 187 (extrait)

J’ai acquis, depuis ce message, le n°20 de Vitatis qui est rédigé par l’abbé Jean PIHAN et dont le titre est Le sens de la Masse. On peut lire à la page 2, au bas de la note préliminaire, que le Nihil obstat date de mai 1944 et que l’imprimatur est de septembre 1944.
Comme Tous Journalistes ! est cité dans le n°19 de Vitalis qui est logiquement paru avant le n°20, l’attribution de l’année 1944 pour la brochure Tous Journalistes me semble s’imposer.