Un site qui pille BDTROC sans le citer

Je viens de découvrir un site consacré aux histoires dessinées par Hergé et parues dans la revue Coeurs Vaillants. L’idée est intéressante, car même si on n’est pas attiré par les histoires de Tintin, l’auteur du site (François Bisch) a la volonté de recenser toutes les publications liées Coeurs Vaillants : la série spéciale de 1940, l’édition rurale, l’édition africaine, la Voix de l’Ouest, etc…
ce qui me gêne et ne m’apparaît pas très normal (je vais y revenir), c’est qu’il me semble avoir utilisé une partie des contributions parus dans BDTROC et qu’il effectue même des renvois au site BDTROC sans jamais le citer ou reconnaître sa qualité , voire l’aide qu’il a pu y trouver. Un exemple : il existe dans son menu une rubrique “Découpages” dont la page (bien fournie) indique “Reconstitution 3D des découpages de M. Cuvillier”. Si vous cliquez sur le lien, vous arrivez sur la page du forum de BDTROC et mon message du 7 octobre 2013 intitulé “Les grands découpages de Cuvillier”.
Je ne suis pas au fait des questions de propriété intellectuelle appliquée à Internet, mais il aurait été pour le moins CORRECT de mentionner le site BDTROC comme une des références du travail que ce monsieur a réalisé !
Qu’en pensez-vous ?
Voici le lien avec le site en question : coeurs-vaillants.fr/index.php

PS : je viens de jeter un coup d’oeil à la partie consacrée aux Ames Vaillantes - Coeurs Vaillants édition rurale. Elle comporte un certain nombre d’erreurs (sur le début de Sylvain et Sylvette par exemple) et l’auteur oublie même des numéros puisque pour lui, le dernier numéro est le 14 du 2/07/1944 alors qu’il en existe un 15ème du 16 juillet 1944 !

Bonjour,
Je suis l’auteur de Coeurs-Vaillants.fr, et je viens de lire votre billet.
Je tiens à vous dire que vous avez tout à fait raison de me critiquer. Je n’aurai pas dû utiliser vos contributions sans vous prévenir. Veuillez m’en excuser. J’ai, bien sûr, immédiatement rectifié les liens de mon site afin que BDtroc.fr soit cité chaque fois qu’il est utilisé.

Passionné par le monde d’Hergé, j’ai eu l’idée de créer Coeurs-Vaillants.fr pour retrouver les scannes des éditions de Tintin.
Afin d’être le plus exhaustif possible, il me faut souvent faire des longues recherches pour ne pas dire de bêtises…
et, à priori, j’en fait encore…
Je ne savait pas qu’il existait un 15ième numéro de Coeurs Vaillants édition rurale 1944. Je vous remercie pour cette information que j’ai immédiatement rectifiée.

Je me suis inscrit sur BDtroc.fr afin d’apprendre à ne plus faire ce genre de bévue. j’espère que vous m’accepterez et que de mon côté je pourrais aussi vous apporter de nombreuses contributions.

Bonsoir

Merci pour ce contact.
Je n’ai pas encore eu le temps de feuilleter en détails votre site, mais votre travail semble très intéressant, et complémentaire de celui que nous fournissons ici.
Bravo pour la présentation très claire.
Je vous souhaite une bonne continuation, cher nouveau confrère, en attendant de pouvoir échanger plus longuement.
Merci pour le lien. Je vais intégrer un lien en retour vers votre site, dans le cadre de la refonte de bdtroc, qui ne va pas tarder…

Bien cordialement
Jean-Michel (webmestre)

Dont acte. Merci d’avoir répondu à mon interpellation et d’avoir indiqué les origines des contributions. Vous faites preuve de probité. C’est important dans le monde d’internet où les règles de respect sont trop souvent oubliées. L’honnêteté intellectuelle est une valeur à défendre et qui est profitable à tous.
Je souhaite beaucoup d’avenir à votre site. J’apporterais des éléments complémentaires sur plusieurs points de la production Fleurus ainsi que sur la publication des Tintin d’Hergé dans un des sites que je vais mettre en ligne prochainement.

Merci beaucoup à vous deux.
N’hésitez surtout pas à ma signaler toute erreur - ou pire, bêtise :slight_smile: que j’aurai pu écrire.
Et, surtout, bon courage à tous les deux; jean-Michel pour la refonte de bdtroc (bonjour le boulot) et Syracuse63 pour le futur site qui abordera la production Fleurus et les publications d’Hergé (la aussi, le challenge est de taille).
Vivement de vous lire !