3 Le patineur

Ce gag est un grand classique.
Il me semble qu’il a été repris par Maurice Cuvillier.
On doit le trouver aussi sous d’autres plumes !

J’ai trouvé ceci dans « Le locataire de l’arbre creux », album de la série « les nouvelles aventures de Sylvain et Sylvette » paru en 1961.

En fait c’est le loup qui a découpé la glace à la scie, pour tendre un piège…

Nouvelle apparition de ce gag :
dans « L’Enfant de Choeur », en 1948
Ce gag est légendé « Popino sur la glace »

Je pense avoir retrouvé le gag de Popino sur la glace parmi les 25 bandes que PaulAmateurDeBD a remises en ligne en avril 2021 : Cuvillier dans Le Croisé en 1948, histoires de Popino
Il s’agit de celui paru non dans l’Enfant de Coeur, mais dans la revue Le Croisé du 4 mars 1948 (on sait cependant que ces 2 revues ont des contenus communs).

Il y a aussi cette mésaventure survenue à un patineur dont la glace cède à son passage et qui revient muni d’une solution de secours étonnante. C’est un film-Express dont le titre est simplement Patinage. On la trouve dans le n°27 de Pierrot du 4 juillet 1937.

Dans Belles Histoires de Vaillance n°22 (années 1940-1942), on retrouve le même gag que dans Popino sur la glace (revue Le Croisé du 4 mars 1948). C’est une des histoires parues sous le titre Un Super As à la page 15. Une différence : l’absence du poêle avec Popino dans cette version avec Super As…

Belles Histoires de vaillance n°22 - Un Super As

PS : En fait, en regardant une sauvegarde des premiers gags recyclés que j’avais effectué sur un disque dur, je viens de constater que cette version avec Un Super As correspondait à la première pièce jointe du message que Jean-Michel avait mis en mai 2009.

J’ai aussi trouvé une autre version de ce même gag (dessiné par Jean-Louis PESCH dans l’album n°5 intitulé La partie de Luge paru en 1973 chez Fleurus éditions dans la collection Séribis. Elle se situe dans la 2ème partie de l’histoire appelée Le vol du traineau à la page 29. C’est l’Ours qui effectue sur la glace un tour sur lui-même avec ses patins. résultat : la glace fragilisée cède sous son poids et l’ours plonge dans l’eau froide. Il sera saucé peu après par Sylvain et Gris-Gris.

Pour compléter ce gag recyclé du patineur, je mets cette version signalée par Jean-Michel et qui est extraite de l’album Le Locataire de l’arbre creux édité chez Fleurus en 1961 aux pages 7 et 8. Le loup a découpé la glace de manière circulaire pour tendre un piège aux deux garnements que sont à ses yeux à Sylvain et Sylvette. Mais c’est le renard qui voulant aussi de son côté les attraper au lasso va faire échouer le plan du loup et tomber dans le piège à la place de Sylvain et Sylvette.

PS : je ne me sais pas si l’auteur de cette aventure de Sylvain et Sylvette est identifié parmi tous ceux qui ont succédé à Maurice Cuvillier après sa mort en décembre 1957 : Pierre Chéry, Chica, Jean Dupin, Claude Dubois, Jean-Louis Pesch, Gellens, la dessinatrice inconnue).