Cuvillier dans L'Epatant de 1934 (Juillet-Août-Sept)

Chute des dessins et histoires dans ce 3e trimestre : 6 en tout et pour tout (1 seul est signé). Cuvillier disparaît totalement de la fin août à la mi octobre. Malade ? Pris par d’autres activités ? Mystère !

Détails des 6 dessins et histoires :

  • Un beau pansement dans le n°1353 du 5 juillet 1934 (page 2). Signé M C
  • Le poisson rouge dans le n°1354 du 12 juillet 1934 (page 14)
  • Une mauvaise farce dans le n°1356 du 26 juillet 1934 (page 7)
  • Le portrait du roi dans le n°1358 du 9 août 1934 (page 7)
  • L’edelweiss dans le n°1359 du 16 août 1934 (page 7)
  • Méprise dans le n°1360 du 23 août 1934 (page 2)

Durant cette période, Cuvillier a une activité normale pour les éditions du petit écho de la mode.
Mais par contre, il y a une baisse d’activité dans les journaux des frères Offenstadt, sauf dans “La vie de garnison” où Cuvillier illustre le roman “Bidibois l’as des as” du 27 juillet 1934 au 24 février 1935. C’est sans doute l’explication du plus petit nombre de dessins de Cuvillier dans “l’Epatant”, “l’Intrépide”, “le Petit Illustré”, ou “le Cri-Cri” (même si l’effet est moindre dans ce cas).