Cuvillier dans Pierrot de 1937 (Avril-Mai-Juin)

La moisson pour le 2ème trimestre de 1937 est de 18 dessins ou histoires. Cuvillier reste présent sous les mêmes formes et aux même pages ( 2, 4 ou). Par contre, il n’occupe plus la 1ère page !

Détails des 18 dessins ou histoires dont 12 signés :

  • Mr Lafrousse cache son trésor – Film Express dans le n°14 du 4 avril 1937 (page 5). Signé M C
  • Transformation – Film Express dans le n°14 du 4 avril 1937 (page 5)
  • Un déjeuner interrompu dans le n°15 du 11 avril 1937 (page 4). Signé M. Cuvillier
  • Après le match -Film Express dans le n°16 du 18 avril 1937 (page 5)
  • Texas-Tom et ses sioux – Film Express dans le n°16 du 18 avril 1937 (page 5)
  • Gribouillot et le chien ratier dans le n°17du 25 avril 1937 (page 4). Signé M.C.
  • A la lettre dans le n°18 du 2 mai 1937 (page 2).
  • Au théâtre dans le n°18 du 2 mai 1937 (page 2)
  • A l’abri dans le n°19 du 9 mai 1937 (page 2). Signé M.C.
  • Prudence dans le n°19 du 9 mai 2017 (page 2). Signé M C
  • Le plus difficile dans le n°21 du 23 mai 1937 (page 2). Signé M.C.
  • Un fameux élève dans le n°21 du 23 mai 1937 (page 2). Signé M C
  • Séraphim, détective amateur dans le n°23 du 6 juin 1937 (page 4). Signé M. C
  • Le voleur et les bûches – Film Express dans le n°24 du 13 juin 1937 (page 5). Signé M C.
  • Une bonne surprise – Film Express dans le n°24 du 13 juin 1937 (page 5). Signé M C
  • M. Poilourd veut maigrir dans le n°25 du 20 juin 1937 (page 4). Signé M. C
  • Préférence dans le n°26 du 27 juin 1937 (page 2)
  • Une excuse dans le n°26 du 27 juin 1937 (page 2). Signé M.C.

Suite…

Suite…

Suite et Fin.

Pour terminer, voici deux bandes sous la forme du Film EXpres réalisées par un imitateur de Cuvillier, Pier Soynier.

  • Aide bénévole dans le n°22 du 30 mai 1937 (page 5)
  • Trop de zéle dans le n°26 du 27 juin 1937 (page 5)

Attention les deux gags suivants:

  • Aide bénévole – Film Express dans le n°22 du 30 mai 1937 (page 5)
  • Trop de zèle dans le n°22 du 30 mai 1937 (page 5)
    ne sont pas de Cuvillier mais de Pierre Soymier
    Le second gag est signé Pierre Soymier dans la première vignette en haut.
    Le second est également signé en bas à droite de la vignette d’un PS (avec le P qui ressemble à un 8 comme dans la signature complète de P. Soymier.

Il y a je pense au moins 3 gags recyclés ici mais il faut que je retrouve les gags initiaux.

  • Texas-Tom et ses sioux – Film Express dans le n°16 du 18 avril 1937 (page 5) est une variante des Faux guerriers (gag recyclé n°66) mais si je ne me trompe il existe un gag de Cuvillier avec de faux indiens. Donc je ne sais pas si on doit lui attribuer un nouveau numéro (si je retrouve ces faux indiens) où si on le conserve comme une variante du 66.

C’est exact pour les 2 gags de Pierre Soymier du 30 mai 1937. Je les avais repérés et dans la précipitation (j’ai mis en ligne les dessins juste avant de partir effectuer un petit séjour), j’ai commis l’erreur de les laisser.
A ma connaissance, Pierre Soymier est le seul à avoir copié cette présentation en Film Express de Cuvillier. Voilà 2 autres Film Express que l’on peut trouver dans le n°26 du 27 juin 1937 :

  • Averse inattendue
  • L’apprenti cuisinier

Pierre SOYMIER (1904-1977)
Sur le site de la BNF, voici ce qui est dit de Pierre Soymier : Dessinateur pour Assimil de 1929 à 1975. - Signait ses dessins de telle façon qu’on lit « Pierres Oymier ».
il a participé à de nombreuses revues et journaux. Il a dessiné aussi pour des laboratoires médicaux. Voir sa biographie bien développée sur le site BDMédicales.com avec une photo de lui et des exemples de de ses dessins (bdmedicales.com/portraits/pi … ymier.htm/).

Deux autres Film Express de Pierre Soymier parus dans le n°33 de Pierrot du 15 août 1937 :

  • La dernière bouteille
  • Le chien méchant

Le format film a beuacoup été utilisé dans les revues pour enfants (le grand film de Guignol, la série « Moustique reporter » signée Davine dans la revue le Bon Point amusant, …).
On retrouve des choses similaires aux films express de Pierrot dans le journal de Toto comme dans l’exemple ci-dessous (dessin de Huberty):


Ce gag est un gag très classique qui a dû être utilisé par bon nombres de dessinateurs de l’époque dont Cuvillier.
Une question à laquelle je n’aurai sans doute jamais de réponse est « Pourquoi Cuvillier n’a-t-il jamais collaboré au Journal de Toto? »

La formule de Cuvillier est celle du Film Express où le gag consiste en 3 ou 4 images, donc un format plus ramassé que celui que vous présentez. “L’agrandissement” de P HUBERTY en comprend 7.
A propos : de quand date cette publication ?
PS : Cuvillier a effectivement utilisé cette astuce pour le gag n°195 du faux géant bien qu’il utilise surtout des branches et non des tuyaux.

Oui, dans le Journal de Toto les gags sont plus longs. Je voulais juste signaler que le format pellicule de cinéma avait été utilisé dans d’autres journaux.

Ce gag est dans le numéro du 27 mai 1937 du Journal de Toto.

Un autre exemple de présentation de bande dessinée sous forme de pellicule de cinéma (mais là il s’agit d’une histoire qui se déroule sur plusieurs numéros) avec cette page de Moustique reporter parue dans Le Bon Point Amusant du 29 juin 1936:

Le dessinateur Huberty a « copié » ou « imite » ce format de Film Express proposé depuis longtemps par Cuvillier. En effet, l’existence du « Journal de TOTO » est bien postérieur aux années où Cuvillier intervenait dans PIERROT. Il n’a commencé à paraître qu’à partir de 1937 (le n°2 sur la base GALLICA date du jeudi 18 mars 1937) et s’est arrêté en 1940.
Cuvillier me semble bien être le créateur de cette manière de raconter sur une bande verticale du type d’'une pellicule de film.

PS : en ce qui concerne le gag de Huberty, ce dernier a pu le copier de Cuvillier. Voici une histoire où Cuvillier montre comment le patron d’un petit commerce a mis en fuite des cambrioleurs en se transformant en géant grâce à des rouleaux de linoléum. C’est dans le n°76 de PIERROT du 5 juin 1927 10 ans avant 1937 !) en pages 1 et 16.

Huberty n’a pas copié ni imité. Ce format de “film en couleur” a été utilisé par tous les dessinateurs (sauf Rob-Vel) du Journal de Toto jusqu’au n°59. Le film était présenté sur la droite d’une histoire en images. Il s’agit d’un choix éditorial (Rob-Vel, G. Etienne???).
Le Journal de Toto n’a pas révolutionné les choses et ces concepteurs se sont clairement inspirés de ce qui ce faisait auparavant. En fait le Journal de Toto reprend les recettes des journaux Opera Mundi (qui utilisent des bandes dessinées exclusivement US ou italienne) mais en ajoutant des bandes d’origines françaises. Le journal de Spirou s’en inspirera clairement…
Pour le gag avec les jambes allongés avec les tuyaux, je pense l’avoir vu dans un vieux Diabolo d’avant 1920. Il faudrait que je retrouve ça.

[quote]arsen33 a écrit :
Huberty n’a pas copié ni imité. Ce format de « film en couleur » a été utilisé par tous les dessinateurs (sauf Rob-Vel) du Journal de Toto jusqu’au n°59.[/quote]

Même si tous les dessinateurs du Journal de Toto ont utilisé ce format, ce n’est aucunement un argument. En effet, j’ai déjà souligné le fait que cette revue n’apparaît qu’en 1937 ! Et quant au Journal de Spirou, son existence ne date que d’avril 1938. Dans les deux cas, c’est bien longtemps après Cuvillier. La chronologie est capitale pour dater des nouveautés. Donc, pour relativiser l’originalité de Cuvillier, il faudrait des exemples d’AVANT l’apparition de ces Films Express.

[quote=“syracuse63”][quote]arsen33 a écrit :
Huberty n’a pas copié ni imité. Ce format de “film en couleur” a été utilisé par tous les dessinateurs (sauf Rob-Vel) du Journal de Toto jusqu’au n°59.[/quote]

Même si tous les dessinateurs du Journal de Toto ont utilisé ce format, ce n’est aucunement un argument. En effet, j’ai déjà souligné le fait que cette revue n’apparaît qu’en 1937 ! Et quant au Journal de Spirou, son existence ne date que d’avril 1938. Dans les deux cas, c’est bien longtemps après Cuvillier. La chronologie est capitale pour dater des nouveautés. Donc, pour relativiser l’originalité de Cuvillier, il faudrait des exemples d’AVANT l’apparition de ces Films Express.[/quote]

  1. Mon but initial était seulement de montrer d’autres exemples de bandes dessinées présentées sous forme de pellicules de film. J’ai peut-être été maladroit dans mon texte et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

  2. Je sais très bien quand et dans quelles circonstances le Journal de Toto a été créé. Je sais donc que les films express parus dans Pierrot sont antérieurs à ceux trouvés dans le Journal de Toto et je n’ai pas prétendu le contraire. J’ai d’ailleurs précisé que:

  1. Le premier film en couleurs paru dans Le Journal de Toto est de Gaston Rit. Donc affirmer que Huberty a copié et imité Cuvillier est inexact. Au risque de me répéter le choix de présenter une bande dessinée sous forme d’une bande verticale venait d’un choix éditorial… Que pour cela les concepteurs du Journal de Toto aient copié Cuvillier ou un autre c’est possible.

  2. Il n’y a pas dans le Journal de Spirou de bande dessinées sous forme de films. J’indiquais seulement que pour concevoir Le Journal de Spirou les Dupuis se sont clairement inspirés du Journal de Toto…, jusqu’à faire appel au principal animateur du Journal de Toto. En effet, Rob-Vel ne dessinait pas que La bande dessinée de Toto. Il faisait également quelques autres dessins, et avec son épouse, ils suggéraient des idées de gags aux dessinateurs du journal et faisaient les traductions des bandes d’origine anglo-saxonnes. Ce titre n’existait pas mais il était clairement le rédacteur en chef de ce journal.

5)[quote=“syracuse63”]Donc, pour relativiser l’originalité de Cuvillier, il faudrait des exemples d’AVANT l’apparition de ces Films Express.[/quote]
J’ai bien noté.

Retour des pièces jointes pour ce 2ème trimestre 1937.