La bibliothéque Coeurs Vaillants en 1935

En terminant le dépouillement de l’année 1935, j’ai trouvé une annonce qui présente les ouvrages de la collection Coeurs Vaillants. Elle est parue dans le n°43 de Coeurs Vaillants en date du 27 octobre 1935 (page 4). La liste correspond au contenu des livres que j’ai mis en ligne ici pour la 1ère période (La collection Coeurs Vaillants) à une différence près : la série COPINO écrite par Jean Le BON (qui pourrait n’être que le pseudo de Gaston COURTOIS) est constituée en fait de 4 tomes en tout et non de 2 :

  • « Copino, les aventures d’un petit gars » 2 volumes
  • « Copino, les aventures d’un apprenti mécano » 2 volumes
    Evidemment, les 2 livres de 1937 - « Heliturbine 34 » et « Le secret de Claude » - ne peuvent pas y figurer. Au total, cette liste comporte 12 titres que l’on retrouve bien dans mon recensement pour les années 1933-1934. Il reste à voir si d’autres parutions n’ont pas eu lieu pour les années 1935 et 1936, avant les 2 titres de 1937. A suivre…

PS : on peut remarquer que, sur cette liste, « Les matches de Ferdinand » comporte comme nom d’auteur « Henri GUESDON », alors que, sur la couverture, c’est son pseudonyme « Pierre ROUGEMONT » qui est inscrit.
De même, le livre « A Coeurs vaillants, rien d’impossible » a, sur la liste, comme auteur « JAP », alors que, sur la couverture, c’est « Commandant Else » qui figure. Par ailleurs, dans le livre de Raymond PERRIN intitulé « Un siècle de fictions pour les 8 à 15 ans » dans l’édition de 2005, on apprend que ces 2 pseudonymes dissimulent Gaston COURTOIS (1897-1970). Ce dernier aurait donc écrit sous 4 pseudonymes : Jacques COEUR, JAP, Commandant ELSE et Jean Le BON.

Bonjour
Quelques précisions glanées par-ci par-là:

Il semble que “Les matches de Ferdinand” a eu un deuxième tome : “Les derniers matches de Ferdinand” daté de 1937, selon le site de vente en lignes Amazon.
Ces ouvrages sont la reprise des chroniques hebdomadaires parues dans Coeurs Vaillants .

Sur Gallica, on trouve deux critiques de cet ouvrage, dans les “Etudes / publiées par le compagnie de jésus” et dans la “Revue apologétique”.

Dans cette dernière revue, on cite aussi le roman n° 16 de la collection “Le mur fatal” par M.L.Ventteclaye

Voici les liens
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113799x/f261.item
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57381203/f128.image

Par ailleurs, l’Ecueil UH3 a aussi été publié dans le Petit Vingtième en 1930. Les lecteurs de Coeurs vaillants n’ont pas pu profiter des illustrations de Hergé.

Pour ceux qui auraient la curiosité de lire ces ouvrages, vous pourrez constater qu’ils sont très marqués par la volonté de propagande religieuse et anticommuniste.

Paul

Merci pour ces approfondissements et tous ces compléments. C’est vrai que ces ouvrages avaient une orientation idéologique marquée et que leur lecture relève plus de l’intérêt historique que du plaisir littéraire.

  • Concernant le lien entre Coeurs Vaillants et la collection du même nom, il s’opérait une sélection. En effet, tous les récits publiés dans la revue n’étaient pas édités en romans. Je n’ai pas fait de relevé systématique, mais par exemple : “Le galion d’or” et “Les terribles” parus en 1934 n’ont pas été repris en volume; alors que “Heliturbine 34” que l’on peut lire de CV n°52 du 23 novembre 1934 à CV n°27 du 7 juillet 1935 ou “Copino, les aventures d’un apprenti mécano” de CV n°41 du 7 octobre 1934 à CV n°49 du 2 décembre 1934, ou encore, “Le banni de l’île Malban” de CV n°46 du 12 novembre 1933 à CV n°10 du 4 mars 1934 ont connu une publication dès la fin de leur parution en feuilleton hebdomadaire. Est-ce en raison de leurs thèmes ou de leurs auteurs (*)
  • Par ailleurs, il reste un “trou” dans cette collection entre 1933-1934 et 1937. Est-ce que cela correspond à une lacune ou à une pause dans leur politique éditoriale ?

Dommage effectivement. Mais c’est encore une preuve des liens étroits entretenus avec le mouvement Coeurs Vaillants. Connaissez-vous les dates de parution de “L’Ecueil UH3” dans “Le Petit Vingtième” ? Est-ce que le contenu dans Coeurs Vaillants est identique ou a-t-il été modifié ?

La numérotation des romans que j’ai trouvé concerne ceux de 1937 : n°17 - Heliturbine et n°19 - Le secret de Claude. On voit qu’il manque le n°18.

(*) Berthem-Bartoux pour le premier et Th. Douvreleur pour le second.

Voici les couvertures de 2 romans de Marie-Louise VENTTECLAYE parus dans la collection Coeurs Vaillants :

  • Le mur fatal en 1937 (n°16)
  • Les cubes O. ZZ en 1937 (pas de n° connu)
    Ce dernier récit a été prépublié dans la revue Coeurs Vaillants du n°28 du 14 juillet 1935 au n°40 du 6 octobre 1935.

PS : Le roman intitulé "Le secret de Claude " écrit par Jean Le BON a débuté dans Coeurs Vailants n°43 du 27 octobre 1935.

Bonjour

En fait, je me suis un peu trop avancé en attribuant à Hergé les illustrations de l’Ecueuil U.H.3:
Dans Le Petit Vingtième , il y a une couverture anonyme pour le n°43 du 23 octobre 1930, qui pourrait être de Hergé ou de Evany, et une autre couverture dans le n° 5 du 29 janvier 1931 qui est vraiment signée Hergé.

Vous pouvez voir ces documents dans le superbe site du regretté Daniel Bellier http://www.bellier.org/PVIndex.htm

Sauf erreur, les dates de parution sont :
Coeurs Vaillants , n° 34 du 27 juillet 1930 au n°3 du 18 janvier 1931
Le Petit Vingtième n° 43 du 23 octobre 1930 au n° 12 du 19 mars 1931

Il y a des illustration dans le corps du texte pour les deux revues qui semblent de plusieurs mains. Certaines sont signées Le Rallic, mais d’autres ne sont visiblement pas de lui.

Un autre roman a été publié dans les deux revues vers la même époque, “Les petits naufragés du Titanic” . Cet ouvrage de J.Jacquin et A.Fabre avait été publié en 1913. On peut le lire sur Gallica.BNF.fr. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5470172q.r=
Coeurs vaillants l’avait transformé en histoire illustrée, comme une BD , mais apparemment en conservant le texte intégral.
Le Petit Vingtième a conservé la forme roman.

Paul

Voici les 2 couvertures du Petit Vingtième signalées par PaulAmateurDeBD.

PS : ce roman est paru dans la collection Coeurs Vaillants en 1933.

Voici le début de ce roman en première page du n°34 du 27 juillet 1930 de Coeurs Vaillants.

PS : la rubrique située sur la gauche « Conseils pour les distributions de prix » est signée par JABOUNE qui était le pseudo de Jean NOHAIN.