Les scénaristes et les dessinateurs de Sylvain et Sylvette

Dans la collection de Sylvain et Sylvette éditée par Hachette depuis fin 2021, on peut trouver un supplément de 8 pages dans les 12 premiers numéros. Dans le volume 11 (pages 2 et 3), l’article est consacré non aux dessinateurs, mais aux scénaristes qui ont oeuvré pour les albums. J’en ai extrait la partie intitulée L’équipe Génin et Dubois ainsi que l’encart sur Le Mystère des trois inconnus concernant l’absence de paternité pour les albums suivants : La bonne odeur de pain frais, La bonne soupe et Un cirque étonnant.
Que pensez-vous de ces informations ?



Dans ce même cahier, on trouve une place particulière faite à une collaboratrice de Jean-Louis PESCH : Henriette ROBITAILLE qui, apprend-on, a travaillé aux scénarios de 7 aventures de Sylvain et Sylvette entre 1971 et 1975 :La chasse aux canards, La malle à malices, Une terrible épidémie, Fromages à emporter, La staue du commandeur, La hotte mystérieuse et Une fausse piste.

Autre scénariste mentionné pour les histoires de Sylvain et Sylvette dessinées par J-L PESCH : Georges BERTON pour 2 albums : L’ours chez les campeurs et Le train des bons enfants.


Bonjour
Selon moi, ancien lecteur des albums Fleurette, l’auteur du texte d’accompagnement est mal renseigné:

L’auteur de Fleurette 54 « La bonne odeur de pain frais » a le même style que Fleurette 40 « La course automobile » et Nouvelle série « La ferme endiablée », ainsi que le majeure partie des albums de coloriage Sylvain et Sylvette et certaines des bandes dessinées de Perlin et Pinpin. On le reconnaît en particulier à la façon de dessiner les yeux. Il s’agit donc de Jean Dupin.

L’auteur de Fleurette 55 « La bonne soupe » a le même style que Fleurette 29 « Une attaque manquée » Fleurette 30 « Au secours de Mignonnet » et Fleurette 34 « Qui s’y frotte s’y pique », ainsi que la couverture seule de l’album 32 « Le château reconquis » dont l’intérieur est de Cuvillier. Il s’agit donc de M.Gellens.
Il a également dessiné certaines des couvertures de l’hebdomadaire Perlin et Pinpin.

L’auteur de Fleurette 65 « Un cirque étonnant » est effectivement inconnu. Il s’agirait d’une femme surnommée provisoirement « Madame X »

Paul

Je suis d’accord. L’auteur (ou les auteurs) de ces suppléments n’ont pas de connaissances approfondies des sujets qu’ils abordent. Ils s’appuient beaucoup sur les souvenirs de Jean-Louis Pesch, ce qui n’est pas négligeable bien sûr. C’est un des 2 dessinateurs (avec Claude Dubois) qui ont continué l’oeuvre de Cuvillier et ont donné de l’ampleur aux deux personnages.que sont Sylvain et Sylvette. Mais ils n’ont pas été les seuls. Dans un échange sur BDTROC repris dans Wikibulles, la question des dessinateurs de Sylvain et Sylvette ainsi que de Perlin et Pinpin avait déjà été abordée et des repères donnés (2013- 2021) : voir ici Les dessinateurs de P&P et S&S
D’ailleurs, en le relisant, je vois que Jean-Michel attribuait déjà La bonne odeur de pain frais à Jean Dupin. Mais il pensait à Chica (avec un point d’interrogation) pour La bonne soupe. Jean-Michel nous apprenait aussi, que d’après Claude Dubois, Un cirque étonnant était l’oeuvre d’une dessinatrice dont il avait oublié le nom (Jean-Michel pensait à Manon LESSEL). Mais Claude Dubois s’est parfois trompé (après tout, il disait aussi que Cuvillier n’a jamais dessiné un papillon; or j’en ai trouvé facilement des exemplaires qui sont bien de la main de Cuvillier).

Sur cette question, j’ai recherché dans les autres volumes de la collection Sylvain et Sylvette de Hachette et vu que, dans le supplément du volume 10, les pages 2 et 3 se penchaient sur les dessinateurs à l’origine du succès de la série. Outre Cuvillier et Pesch (qui sont mis au même niveau), l’article consacre une partie à Claude DUBOIS baptisé Le troisième homme. Puis, dans une autre partie curieusement nommé L’armée des fantaisistes, il mentionne Pierre Chéry, Gellens, Jean Dupin et Chica (Marcel Chikhanovitch).

Voici les pages 2 et 3 du supplément du volume 10