Un site dédié à ZIMBO et ZIMBA

J’avais envie depuis longtemps de consacrer un site complet à Zimbo et Zimbo, autre duo créé par Cuvillier dont les histoires se passent dans l’Afrique des années 30. Ce frère et cette soeur sont historiquement apparus avant Perlin et Pinpin (1940) ou Sylvain et Sylvette (1941).

Sur plus de 200 pages (actuellement), vous trouverez 138 histoires originales et notamment l’intégralité du fameux album de 1937 « Les mille et une aventures de Zimbo et Zimba » dont Jean-Michel nous parle dans ses pages consacrées à Maurice Cuvillier (maurice-cuvillier.fr/cuvillier_recits.php).
Originalité : nos 2 héros, contrairement à Sylvain et Sylvette ou Perlin et Pinpin, ont vu leur existence débuter d’abord par un album et celle-ci s’est prolongée ensuite par des publications dans la revue Ames Vaillantes (mais pas uniquement).

Comme pour Perlin et Pinpin, j’ai utilisé les services de Google Sites pour cette version qui aura quelques compléments.
Adresse :
sites.google.com/site/zimboetzimba/

PS : si vous connaissez des histoires de Zimbo et Zimba qui ne sont pas sur le site, n’hésitez pas à me les signaler sur ce forum.

Bonjour
Ce site est magnifique, tout comme celui de Perlin et Pinpin

Je crois pouvoir signaler quelques planches de Zimbo et Zimba dans Coeurs Vaillants/Ames vaillantes, série spéciale de 1941.
On les voit en très petit dans le site de F.Bisch http://www.coeurs-vaillants.fr/index.php?page=serie-speciale

et parfois reproduites sur les sites d’enchères, Ebay, Catawiki et Delcampe.

Evidemment, les prix sont exorbitants à cause de la présence de Tintin au pays de l’or noir.

Paul

Merci de vos encouragements. Je vais suivre votre information sur Zimbo et Zimba dans la série spéciale de 1940 que je ne connaissais pas. Grâce à vous, il sera peut-être possible de prétendre à l’exhaustivité des aventures de Zimbo et Zimba.
Je vais essayer de me procurer des exemplaires de cette série à des prix moins élevés en passant par des contacts du monde de la brocante.
Quant à Perlin et Pinpin, je prépare la mise en ligne de l’année 1951 dans Ames Vaillantes et de 10 nouveaux films fixes (épisodes 53 à 62). Par la suite, je vais ajouter les albums de coloriage (mais ils ne sont pas de Cuvillier).

Merci pour ce site, c’est agréable de pouvoir avoir accès à ces planches aussi aisément.
Concernant l’album de Zimbo et Zimba, je m’interroge tout de même sur une prépublication des planches dans un journal. En effet à l’époque, je n’ai pas vraiment connaissance d’album de ce type dont les planches ne sont pas paru dans la presse ou dans un magazine. Un autre point est que l’on trouve l’original de la planche de Paques (page 66 de l’album) sur le site comicartfans:
http://www.comicartfans.com/gallerypiece.asp?piece=627305
Il y a un numéro au crayon. Hors ce type de numéro était des codes de numérotation pour publication dans les journaux.
Il y a aussi la publicité pour le magazine belge “Le Croisé” et pour les deux albums du Jojo de Jijé qui eux sont pré-paru dans ce magazine. Donc je me demande si il ne pourrait pas en être de même pour Zimbo et Zimba.

Je comprends bien que cet album a une caractéristique différente des autres, mais elle semble bien réelle. Vous avancez 2 pistes qui pourraient contredire cette situation :

  • la publicité pour la revue “Le Croisé” où Cuvillier pourrait avoir fait paraître les histoires de Zimba et Zimba. Cette hypothèse nécessiterait un examen des exemplaires des années antérieures à 1937. Je constate, pour l’instant, que personne parmi les admirateurs de l’oeuvre de Cuvillier n’a signalé un seul dessin dans cette revue. D’ailleurs, Cuvillier a réalisé d’autres albums sans prépublication comme “Kelbonbec et Coquinet”, “L’escapade de Poussinet” et “L’extraordinaire odyssée du sire de Castel-Bobëche”. L’album “Les mille et une aventures de Zimbo et Zimba” n’est pas différent, sauf que sa conception en gags d’une page a permis leur passage a posteriori dans Ames Vaillantes et conduit Cuvillier à en produire d’autres. Les autres albums ont, eux, une histoire en continu.

  • le code de numérotation est compatible avec ce que j’ai observé : la publication après l’album dans Ames Vaillantes. D’ailleurs, au dos de ces planches figure une référence de date (1940 par exemple). Dans votre exemple, la planche est parue en 1937 dans l’album à la page 66 et est de nouveau “sortie” dans le n°40 d’Ames Vaillantes du 6 avril 1939. Cuvillier a dû fournir ces planches au groupe Fleurus qui les a numérotées avant leur publication.

D’une manière générale, la totalité des 72 histoires de l’album est parue dans Ames Vaillantes de Août 1938 (n°38 du 18 août) à Mai 1940 (n°21 du 23 mai 1940).

[quote=“syracuse63”]Je comprends bien que cet album a une caractéristique différente des autres, mais elle semble bien réelle. Vous avancez 2 pistes qui pourraient contredire cette situation :

  • la publicité pour la revue “Le Croisé” où Cuvillier pourrait avoir fait paraître les histoires de Zimba et Zimba. Cette hypothèse nécessiterait un examen des exemplaires des années antérieures à 1937. Je constate, pour l’instant, que personne parmi les admirateurs de l’oeuvre de Cuvillier n’a signalé un seul dessin dans cette revue. D’ailleurs, Cuvillier a réalisé d’autres albums sans prépublication comme “Kelbonbec et Coquinet”, “L’escapade de Poussinet” et “L’extraordinaire odyssée du sire de Castel-Bobëche”. L’album “Les mille et une aventures de Zimbo et Zimba” n’est pas différent, sauf que sa conception en gags d’une page a permis leur passage a posteriori dans Ames Vaillantes et conduit Cuvillier à en produire d’autres. Les autres albums ont, eux, une histoire en continu.[/quote]

Effectivement, l’hypothèse d’un prépublication n’est pas conforme à ce qui est connu, mais les recherches que j’effectue sur d’autres dessinateurs de l’époque montre que ce qui est connu par les collectionneurs n’est pas toujours exact. Dans le cas de cet album, il ne s’agit que d’une interrogation mais je n’ai évidemment rien de concret. Il est clair que la publication de cet album est lié au fait de la maison d’édition à la revue Croisé. Cela ne signifie rien sur une prépublication dans cette revue… Sinon je me demande: L’album est-il également paru en France? Et quel album serait alors l’original?
Pour “Kelbonbec et Coquinet”, “L’escapade de Poussinet” et “L’extraordinaire odyssée du sire de Castel-Bobëche”, c’est différent il s’agit de mini-récit Artima d’après-guerre à un moment où il était plus facile d’éditer ce genre de fascicule qu’un journal qui risquait toujours de s’arrêter en raison de la censure.

[quote=“syracuse63”]- le code de numérotation est compatible avec ce que j’ai observé : la publication après l’album dans Ames Vaillantes. D’ailleurs, au dos de ces planches figure une référence de date (1940 par exemple). Dans votre exemple, la planche est parue en 1937 dans l’album à la page 66 et est de nouveau “sortie” dans le n°40 d’Ames Vaillantes du 6 avril 1939. Cuvillier a dû fournir ces planches au groupe Fleurus qui les a numérotées avant leur publication.

D’une manière générale, la totalité des 72 histoires de l’album est parue dans Ames Vaillantes de Août 1938 (n°38 du 18 août) à Mai 1940 (n°21 du 23 mai 1940).[/quote]

Effectivement, j’ai fini par trouver la seconde publication de ce gag et le numéro doit en effet correspondre à celle-ci. En fait, je pensais que ces planches avaient été redessinées mais cela ne semble pas le cas.

Ce n’est pas 1, mais 2 albums de Cuvillier qui ont été édités par La Croisade des Enfants à Namur. En effet, si “Les mille et une aventures de Zimbo et Zimba” sont parus en 1937, celui consacré à “Perlin et Pinpin les petits nains” est lui daté de 1941 (vous le trouverez sur mon site à l’adresse suivante : sites.google.com/site/lesjoyeux … ome/pp1940). Dans les 2 cas, il n’y a pas eu d’édition en France.
Personne ne semble savoir pourquoi Maurice Cuvillier a été édité par cette maison d’édition belge. Peut-être que FLEURUS avait des accords commerciaux avec La Croisade des Enfants et que, ne sortant pas d’albums à cette époque, il a conseillé à Cuvillier de s’adresser à celle-ci. C’est une piste à creuser.
En tout cas, les collectionneurs font progresser la connaissance des dessinateurs auxquels ils se consacrent. Ils sont à l’origine de multiples découvertes et ils corrigent beaucoup d’erreurs commises par des spécialistes (cf plusieurs de mes critiques sur Filippini dans la revue Phénix et son Dictionnaire de la bande dessinée ou Michel Roland dans la revue CBD).
https://forum.wikibulles.org/t/de-quelques-erreurs-persistantes-chez-henri-filippini/572/1
https://forum.wikibulles.org/t/de-quelques-erreurs-plus-importantes-sur-cuvillier/561/1
https://forum.wikibulles.org/t/de-quelques-menues-erreurs-sur-cuvillier/560/1

Je me pose toujours des questions concernant l’album de Zimbo et Zimba. L’année de publication 1937 est-elle exacte? Apparemment il n’y a rien qui confirme cette date dans les albums. Donc d’où provient cette date?
En fait ce doute provient toujours de la publicité de la dernière page… Cette publicité parle du dévouement de Jojo qui a été publié probablement à l’automne 1937 suite à sa pré-publication dans “Le Croisé” en Belgique. Mais il est également fait mention du second album des aventures de Jojo qui lui a dû être publié en 1939, suite à sa prépublication dans la même revue de fin 1937 à juillet 1939. Donc soit il y a eu plusieurs réimpression soit la date de 1937 devient sujette à caution. Autre point dans le second tome des aventures de Jojo, il y a bien une publicité pour le premier album de Jojo mais aucune mention de l’album de Zimbo et Zimba…
Et dans ce qui semble être le quatrième album édité par la Croisade des Enfants (Perlin Pimpin), la publicité fait mention des deux albums de Jojo et de l’album de Zimbo et Zimba.
Enfin, le journal “Le Croisé” n’est pas mentionné dans l’album de Perlin Pimpin. Sa parution s’arrêterait en mai 1940 selon le site sur Jijé.

Je comprends votre questionnement, mais il faudrait à la fois identifier toute la production de “La croisade des enfants” avec des dates de parution (si elles existent) et dépouiller le journal “La semaine du Croisé” pour voir s’il existe des annonces de publications des différents albums (là, les dates seraient fournies par le n° du journal).
Pour l’instant, tant qu’aucun fait n’aura été produit, l’originalité de l’album de 1937 reste complète.